ADELA, 2013

Employé en Grec, le mot Adela désigne les choses invisibles, secrètes du temps. Phanera, les choses claires et manifestes.

Autoportrait©FrancoiseGaleron
Autoportrait, neige

Le présent n’est qu’un feu de joie
Qui s’écroule à peine assemblé,
Et tu peux faire qu’il chatoie
Des couleurs du temps passé
Ou susciter demain,
désentravé».

 

Vue de l’installation de la série Adela aux Phautomnales de Beauvais, 2013
Invitée de Géraldine Lay, « Pas de deux »